SEMER ET PLANTER DANS LE POTAGER

[pelouses] [fleurs] [potager] [plantes] [élagage] [clôtures] [engrais] [rempoter] [protéger] [architecture]

Retour page conseils

 

MATERIELS ET OUTILS

LA BECHE
Généralement en acier trempé. Sa lame peut être polie sur une ou deux faces.
LE RATEAU
Vérifiez la solidité de la fixation qui rattache la partie métallique au manche.
CHASSIS
Un modèle en aluminium est robuste, léger et ne demande que peu d'entretien.
LA BROUETTE
Tenez compte de son poids en charge et de la largeur de vos allées.
L'EPANDEUR
Préférez un appareil permettant d'épandre aussi bien du sable que des semences ou des engrais.
LA FOURCHE
Il faut distinguer la fourche à bêcher et la fourche à fumier. La poignée doit bien tenir en main.
BINETTE
Choisissez une largeur en fonction de l'emploi futur de la binette.
TUYAU D'ARROSAGE
Choisissez un modèle qui puisse être doté d'accessoires adaptables.
LE PULVERISATEUR
Choisissez un modèle qui puisee être doté d'accessoires adaptables.
LE MOTOCULTEUR
Adaptez la largeur utile des fraises de votre motoculteur en fonction de la surface à travailler.

EMPLACEMENT

EXPOSITION
Lumière et chaleur sont vitales pour tous les végétaux. Le potager doit donc être suffisamment ensoleillé. Choisissez une bonne orientation, si possible au sud.

LE VENT
Pour protéger les plantes du vent, qui les refroidit et les dessèche, une haie vive est une bonne solution. Si votre 'coupe-vent est trop haut, il donnera trop d'ombres à vos cultures. Les arbustes fruitiers (comme les framboisiers) font d'excellentes haies.

ACCES
Le potager doit être facile d'accès, et permettre le passage d'une brouette, par exemple pour le transport des engrais. Pensez-y dès sa conception. Prévoyez des planches de culture et des allées de circulation.

SUPERFICIE
Une parcelle de 3x4 m vous permettra de faire toute l'année des récoltes variées. Pour suffire à une famille de 2 à 3 personnes, le potager doit atteindre au moins 100 m2. Prenez aussi en compte l'espace nécessaire à chaque variété de légumes.

ASSOLEMENT
Pour éviter d'épuiser la terre, vous devrez chaque année alterner l'emplacement des cultures. Les légumes-racine (oignons, carottes) sont les plus épuisants pour le sol et le laissent envahir par les mauvaises herbes. Les légumes à graines jouent un rôle bénéfique pour sa fertilisation.

AGENCEMENT
Puisque vous modifierez chaque année l'agencement de votre potager, établissez un plan des cultures, que vous conserverez et qui vous permettra d'occuper le sol le mieux possible. Les légumes à croissance rapide pourront vous donner deux récoltes par an sur la même surface.

TEMPS
N'oubliez pas que la culture d'un potager demande beaucoup de temps. On compte environ 300 heures de travail pour bien entretenir un potager de 100 m2. Si le temps vous manque, contentez-vous d'une surface et de récoltes plus modestes.

LE SOL

STRUCTURE
Seule une terre bien structurée absorbe et retient les substances nutritives des engrais. Analysez la nature de votre sol pour savoir si vous devez l'amender et comment. Vous saurez également quels légumes y pousseront le mieux.

COMPOSITION
Pour bien pousser, les plantes doivent trouver certains éléments dans une proportion déterminée: l'azote (N), le phosphore (P) et la potasse (K). L'acidité du sol est aussi un facteur important. Les produits d'amendement vous permettront de modifier la structure de votre sol.

L'HUMUS
L'humus allège la terre et retient mieux l'eau (de pluie ou d'arrosage), retardant ainsi le dessèchement. Choisissez un produit d'amendement préparé, qui incorpore du terrau de tourbe (idéal pour sols calcaires), de feuilles (le plus connu) ou de la terre de bruyère (pour sols très acides).

AMENDEMENT CALCAIRE
Un amendement calcaire peut améliorer le sol(émietter une terre lourde, lier une terrelégère), et modifie son taux d'acidité. Utilisezde la chaux d'algues marines et chaux demagnesium. Pratiquez ce traitement tous les 3 anspour un sol peu acide, chaque année pour uneterre très

LE SABLE
Un sol trop sableux ne retient ni l'eau ni les substances nutritives. Améliorez-le avec de l'humus et de l'argile. Pour alléger un sol trop lourd et argileux, mêlez-y du sable propre et non salé, du sable de rivière par exemple.

LE COMPOST
Faire soi-même son compost est très avantageux. Séparez les couches (de 20 à 30 cm) de déchets végétaux (fleurs fanées, feuilles mortes, tonte du gazon, déchets de légumes, sciure, et même papier) par une épaisseur de terre, tassez et arrosez régulièrement pour favoriser la décomposition.

LABOURER
Seuls les terrains en friches doivent être labourés profondément (60 cm). Ceci fait, vous ne travaillerez - en automne - que la couche superficielle fertile, sur une profondeur de bêche (max. 30 cm). Un bêchage plus profond ne servirait qu'à remonter en surface une terre non fertile.

LES MOTTES
Le travail de la surface (à la bêche, fourche à bêcher ou au motoculteur) ameublit la couche fertile et favorise la pénétration d'éléments indispensables comme l'eau et l'air. Ne cassez pas les grosses mottes: le gel s'en chargera durant l'hiver.

L'ENGRAIS
Supprimez tous les déchets: branches mortes, mauvaises herbes en décomposition, pierres. L'apport d'engrais s'effectue en automne: répandez-le sur le sol avant de labourer, ou ajoutez-le à chaque coup de bêche. L'engrais épandu au préalable pénétrera plus profondément dans les sillons.

DESINFECTER
Le ramassage des vers blancs doit être effectué systématiquement en labourant. Mais pour éliminer complètement les insectes du sol (larves), incorporez un insecticide de sol au moment de l'ameublissement.

RATISSER
Au printemps, il vous restera à râtisser la surface au râteau ou à la fourche à fumier. Vous pourrez épandre auparavant du terreau ou de l'engrais. La veille des semailles, arrosez légèrement le sol: la terre sera moins poudreuse.

SEMER

LES BANDES
Disposez vos cultures en bandes de 3-4 m de long sur 1,2 m: cette largeur vous permettra de travailler au milieu de vos plants sans devoir marcher dessus. Attention, les grandes surfaces favorisent la croissance des parasites. Des allées de 30 cm de large permettront le passage de la brouette.

LA GERMINATION
Les graines doivent bénéficier d'un minimum de chaleur pour germer, sinon l'humidité les fera pourrir. La période où effectuer les semis est indiquée sur les sacs de graines. Procédez par temps doux et calme, évitez absolument les jours de pluie.

RECOLTE PRECOCE
Les légumes précoces (carottes de printemps, radis, laitue) vous permettent de profiter plus longtemps de votre potager, puisqu'ils peuvent même laisser leur place à des légumes d'automne pour une seconde récolte. Semez pour cela plus tôt, d'où l'utilité des châssis de verre.

LES CHASSIS
Les semis poussent plus rapidement sous châssis qu'en pleine terre, environ 3 à 4 semaines plus vite. Couvrez les jeunes plantes ou protégez-les du froid (généralement nocturne) avec un lit de paille. Placez le châssis dans un endroit bien ensoleillé et ouvrez-le pour l'aérer par temps doux.

LE CHAUFFAGE
Une source de chaleur artificielle est une autre solution pour hâter le démarrage des cultures. Vous pouvez semer dans des bacs que vous garderez chez vous près du radiateur.

EN PLEINE TERRE
Les semis en pleine terre s'effectuent généralement en ligne au cordeau, dans des sillons creusés au râteau. Les graines plus grosses sont déposées par 4 ou 5 dans des trous bien alignés. Râtissez ensuite le sol, et, lorsqu'il sera sec en surface, arrosez-le en pluie.

SOINS

REPIQUAGE
De nombreux légumes ne sont pas semés en pleine terre mais cultivés sur une parcelle très bien orientée, ou sous châssis, puis repiqués en place. Lorsque les pousses sont trop proches, on les éclaircit en repiquant d'abord les plus robustes, plus tard les plus fragiles.

TRAITEMENTS
Quelques jours après leur sortie, pulvérisez un fongicide sur les pousses. Si le sol sèche en surface, arrosez en brouillard (de préférence le soir ou tôt le matin). Les racines des jeunes plantes sont encore faibles et ont besoin d'un arrosage fréquent et modéré.

LE DESHERBAGE
Binez les allées deux fois par mois. N'oubliez pas que les herbicides peuvent attaquer aussi les plantes cultivées. Utilisez donc des produits adaptés à vos légumes. Vous pouvez aussi supprimer les mauvaises herbes en couvrant le sol d'un lit de paille ou d'une feuille de plastique noir.

AUTRES ENNEMISE
Des produits spéciaux, mais aussi des cultures annuelles alternantes, combattent parasites et cryptogames. Pour certains, l'application doit cesser au moins 15 jours avant la récolte. Contre limaces et escargots, utilisez des appâts empoisonnés, ou un produit de destruction spécial.

CONSERVATION
Les variétés tardives peuvent se conserver jusqu'au coeur de l'hiver. La terre protège fort bien les légumes-racine, dont vous couvrirez les rangées de feuilles mortes: si le sol durcissait trop, vous ne pourriez les récolter. Ensilez les autres légumes et couvrez-les de paille.LE SILO
La plupart des légumes-racine (carottes, navets, betteraves, mais pas les pommes de terre) se conservent en silo, c'est-à-dire en tas, couverts de paille puis d'une couche de terre. N'ensilez que des légumes secs et sains. Pour certains légumes, la conservation au congélateur est aussi possible.

 

Retour page conseils

plan du site