SEMER ET PLANTER DES FLEURS

[pelouses] [fleurs] [potager] [plantes] [élagage] [clôtures] [engrais] [rempoter] [protéger] [architecture]

Retour page conseils

 

LES OUTILS ET MATERIELS

ARROSOIR
Choisissez un modèle robuste muni d'une pomme de bonne qualité ou d'une rampe d'arrosage.
BACS
Vérifiez s'ils sont pourvus d'un système à réserve d'eau.
BECHE
Généralement en acier trempé. Sa lame peut être polie sur une ou deux faces.
BINETTE
La serfouette comporte en plus une petite fourche à deux dents.
FOURCHE
Distinguez bien la fourche à bêche de la fourche à fumier. La poignée doit bien tenir en main.
LES TUTEURS DE BAMBOU
Il en existe diverses tailles, à choisir en fonction de la hauteur de vos fleurs et plantes.
PULVERISATEUR
Un outil indispensable juste après les semis.
RATEAU
La fixation de la partie métallique sur le manche doit être bien solide.
SECATEUR
Le sécateur à coupe tirante possède 2 tranchants; le sécateur à enclume en possède un.
TRANSPLANTOIR
Plus le manche est long et moins vous devrez faire de manipulations: tenez-en compte !

PLANTES ANNUELLES ET BISANNUELLES

PLANTES ANNUELLES
Sont dites 'annuelles' les plantes qui, durant la même année, sont semées, fleurissent, donnent des graines puis meurent, généralement lors des premiers froids. Selon leur espèce, elles sont semées au début de l'année en bacs, à l'abri, ou directement en place, si elles peuvent résister au froid. Voici quelques exemples de plantes annuelles: impatiens, salvias, lobélias, pétunias, agératums, tagètes, immortelles, gueules-de-loup, gaillardias, tournesols, giroflées et zinnias.

PLANTES BISANNUELLES
Les plantes bisannuelles fleurissent durant le printemps ou l'été de leur seconde année. On les sème donc à la fin du printemps ou durant l'été pour les planter en autommne, et elles fleuriront au printemps suivant, plus tôt que les annuelles. Elles passent l'hiver en place ou sous abri. Citons, parmi les plantes bisannuelles, les campanules, giroflées jaunes, oeillets-de-poète, digitales, giroflées, myosotis, violettes et pensées.

LES SEMIS
Vous pouvez semer en pleine terre ou dans des bacs. Dans les deux cas, trois conditions sont indispensables: un sol approprié, de la chaleur et de l'humidité. Les graines germeront mieux dans une terre riche: préparez ou achetez un mélange de terreau, de sable et de poussière de tourbe.

REMPLISSAGE DU BAC
Couvrez le fond du bac d'une couche de gravier, sur environ 1/3 de sa hauteur. Puis complétez avec le mélange de terre, jusqu'à 1 ou 2 cm du bord. Vous pourrez ainsi arroser plus facilement, et les jeunes plants se développeront quelques temps avant de toucher le couvercle.

SEMER
Nivelez la terre avec une planche ou à la main. Répandez ensuite la semence, à l'aide d'un petit semir. L'épaisseur de terre qui couvrira les graines sera environ égale à leur diamètre; si elles sont très fines, tassez-les tout simplement.

APLANIR
Pour les graines plus grosses, faites de petits sillons dans la terre avec un crayon par exemple,puis placez-les y une par une, à 3 cm les unes des autres. Couvrez-les ensuite avec de la terre que vous aplanirez.

HUMIDITE
Après les semis, placez le bac dans un récipient contenant de l'eau, afin que l'humidité monte dans la terre, jusqu'à sa surface. Vous pourrez alors sortir le bac et le couvrir d'une vitre. Une petite cale de bois placée entre bac et couvercle évitera les gouttes dues à la condensation.

ARROSAGE
Le bac sera placé dans un endroit abrité (par exemple une serre) où les graines apprécieront la chaleur puis, une fois germées, la lumière. Couvrez le bac si le soleil est trop fort. Tournez chaque jour la plaque de verre (pour aérer) et lavez-la. Arrosez graines ou pousses en pluie fine.

REPIQUER
Lorsque la taille des plants le permet, repiquez-les: soulevez délicatement la terre pour les en extraire. Plantez-les dans un nouveau bac, avec 3 à 5 cm de distance entre eux. Faites des trous avec un bâton pointu, déposez-y les jeunes plantes et refermez la terre. Ensuite versez-y de l'eau.

REPLACEMENT EN PLEINE TERRE
Replacez le verre sur le bac. Gardez les plantes au chaud. En avril, lorsqu'elles seront assez développées, vous les repiquerez dans de petits pots ou de la tourbe compressée que vous placerez sous châssis froid ou dans une pièce non chauffée, mais claire et bien aérée.Mettez-les en terre vers mi-mai.

SEMIS EN PLEINE TERRE
Les graines seront généralement semées en ligne. Cette méthode vous permettra de distinguer rapidement les jeunes pousses des mauvaises herbes. Pour les semer, mélangez les très petites graines avec un peu de sable. Pour semer directement en pleine terre, sans recourir aux bacs, vous préparez le sol en automne: travaillez-le à la bêche sur environ 30 cm de profondeur. Ajoutez éventuellement des produits d'amendement et adapter sa structure ou sa composition. Sur un sol sec et pauvre, ajoutez du fumier.

TRAVAILLER LA SURFACE
Au printemps, il suffit de travailler légèrement la surface au rateau, de la niveler et d'en éliminer pierres et racines. La terre doit être bien émiettée. Si nécessaire, mêlez-y de la tourbe, surtout si elle est lourde et argileuse.

ARROSAGE
Couvrez les graines d'une fine couche d'humus. Enfoncez-les un peu avec le râteau. Ensuite, avec le plat de l'outil, aplanissez le sol, puis arrosez légèrement à l'aide d'un pulvérisateur, en brouillard. Couvrez vos semis de plastique, pour protéger les graines de la pluie jusqu'à leur germination.

ECLAIRCIR
Les plantes semées en place doivent être éclaircies après leur levée, c'est à dire qu'il convient d'arracher les plants en surnombre. La distance à respecter entre les plantes est indiquée sur le sac de graines. Elle est généralement de 2/3 de la hauteur de la plante adulte.

PLANTES VIVACES

LES PLANTES VIVACES
Ce sont, comme leur nom l'indique, des plantes qui survivent à l'hiver et peuvent rester en place durant plusieurs années. Leurs parties aériennes meurent néanmoins durant l'automne, mais leurs parties souterraines subsistent pour vous combler de nouvelles fleurs l'année suivante... Cette famille très étendue va des plantes de rocaille aux plus grosses espèces. On y trouve, entre autres les asters, marguerites, érigérons, gaillardias, lupins, phlox, héliopsis, gypsophiles, delphiniums, primevères, aubriètes, rudbeckias, solidagos et le sédum.

SEMER
Les plantes vivaces peuvent être multipliées par les semis, le bouturage ou la division. Pour les semis, procédez comme pour les bisannuelles: semis au printemps ou en été et plantation en automne (protégez les jeunes plants en cas de gel sévère). Cette technique ne s'applique qu'à certaines variétés.

BOUTURER
Bouturer consiste à prélever des tiges apparues après la floraison. Choisissez les plus robustes et coupez-les. Otez leurs feuilles basses, puis plongez les tiges dans une poudre à boutures qui accélère le développement des racines. Plantez-les dans un mélange de sable et d'humus, arrosez.

DIVISER
La division vous fournit des plantes adultes, aptes à fleurir dès la saison qui suivra leur transplantation (printemps ou automne). A l'aide d'une bêche ou d'un transplantoir, découpez et déterrez une partie de la plante. Eliminez-en les racines abîmées ou mortes (au sécateur). Replantez, arrosez.

TUTEURAGE
Les plantes vivaces exigent peu de soins. Les plus hautes devront cependant être fixées à des tuteurs (de bambou ou autres). Placez ces derniers dès la plantation. Il est parfois plus esthétique de planter 3 ou 4 tuteurs autour d'un groupe de plantes que vous attacherez alors ensemble.

SEMIS PAILLER
Le paillage permet de conserver l'humidité du sol. Après une averse ou un arrosage, confectionnez un lit de paille au pied de la plante. Durant la floraison, ce lit empêchera également le développement des mauvaises herbes. En hiver, il offrira une protection efficace contre le froid.

DESHERBER
Certaines 'mauvaises herbes' sont tenaces, (comme le liseron et le chiendent), et ce malgré un entretien régulier du sol. Pour les combattre efficacement, appliquez sur leurs feuilles un herbicide (veillez qu'il n'y ait pas de vent) qui, à travers la sève, ira tuer leurs racines. Une méthode simple!

NETTOYAGE
Les fleurs fanées doivent être supprimées, pour éviter que la plante ne s'épuise et favoriser la pousse de nouvelles fleurs. C'est donc une opération très utile, à moins que vous ne vouliez obtenir des graines à replanter ensuite. Utilisez un sécateur pour couper les tiges.

ENGRAIS-ARROSAGE
Etant donnée la longévité des plantes vivaces, leur terre peut s'épuiser. Chaque année, avant la reprise de leur croissance, donnez-leur de l'engrais: en griffant la terre, ou mélangé à l'eau d'arrosage. Optez pour l'arrosage en brouillard ou arrosez goutte à goutte au pied des plantes.

BULBES ET TUBERCULES

PLANTES A BULBES
Les plantes à bulbes, tubercules ou rhizomes sont des plantes vivaces 'à part'. Leur particularité est de disposer d'un organe souterrain capable d'emmagasiner les substances nécessaires à leur survie et à leur renouvellement d'une année à l'autre. Voici quelques plantes à bulbe à floraison printanière: les crocus, anémones, iris, jacinthes, muscaris, perce-neige, renoncules, tulipes et narcisses. Quelques espèces d'été: les bégonias, glaïeuls, cannas, dahlias, montbretias et lys.

LE SOL
Ne négligez pas d'amender votre sol, ce qui permettra aux bulbes de constituer leurs réserves, tout en facilitant la lutte contre les insectes et le drainage du sol. Si votre terre est argileuse (lourde et conservant l'humidité), plantez les bulbes dans une couche de sable.

PROFONDEUR
Il n'existe pas de règle établie en ce qui concerne la profondeur de plantation des bulbes. On compte généralement 2 à 3 fois le diamètre du bulbe. Si sa profondeur de plantation ne lui convient pas, sa floraison peut être médiocre ou irrégulière. Le schéma vous indiquera quelques variétés de bulbes.

PLANTATION DES BULBES
Pour cette opération, utilisez un plantoir à bulbes. Humidifiez la terre et creusez-y, avec le plantoir, un trou où vous placerez le bulbe. Si nécessaire, couvrez de sable le fond du trou.

RHIZOMES ET TUBERCULES
Leur technique de plantation diffère peu de celle des bulbes. Pour les rhizomes, généralement placés en groupe ou en ligne, creusez une petite tranchée. Les tubercules doivent être placés bien au fond du trou, afin que leurs robustes racines disposent d'un bon appui.

PERIODES DE PLANTATION
Les bulbes à floraison printanière sont plantés en automne (octobre-novembre), ceux qui fleurissent en été sont à planter au printemps. Certains peuvent d'abord être, durant quelques semaines, cultivés en bacs, dans un mélange de sable et de tourbe, ce qui hâtera leur floraison.

TUTEURAGE
Prévoyez des tuteurs pour les variétés hautes. Placez-les dans le sol lors de la plantation des bulbes, vous saurez ainsi exactement où ceux-ci se trouvent. Attachez aussi les pousses latérales, la fleur croîtra d'autant mieux. Coupez les fleurs fanées, mais laissez le feuillage intact.

HIVERNAGE EN PLACE
En hiver, seuls les bulbes résistants au froid pourront être laissés en place. Pour certains, comme le lys par exemple, vous pouvez pailler le sol avant le froid.

PROTECTION
Lorsque leurs feuilles seront desséchées, sortez les bulbes qui ne passeront pas l'hiver en place pour les laisser sécher. Retirez-en la terre et entreposez-les dans un endroit sec et sombre (comme le grenier) où ils pourront passer tranquillement l'hiver.

 

Retour page conseils

 plan du site